Rue du Grand Ormeau
79 000 NIORT
|
+33679503185
A.S.G.P.C. ASSOCIATION des SENIORS GOLFEURS du POITOU-CHARENTESGOLF et CONVIVIALITE

Il y en a marre du jeu lent . . . ! l'O.D.M. se met en chasse contre le jeu lent.

LE JEU LENT : COMMENT L’ÉVITER ?
Au golf, le jeu lent est un fléau. Il fait perdre du temps à tout le monde, vient à bout des nerfs les plus solides, provoque des conflits là où seule la sérénité à droit de cité, et peut avoir aussi des impacts économiques préjudiciables pour les gérants de parcours.
Le jeu lent
Qui ne s’est jamais trouvé derrière une partie de quatre qui semble scotchée sur chaque green, où chacun cherche sa balle dans les fourrés, palabre au milieu du fairway pour savoir qui doit jouer en premier… ? Rien de pire pour perdre sa concentration et au final son golf.
Que disent les règles ?
Règles 2016-2019
Tout, ou presque  est dans la règle 6-7 : Retarder indûment le jeu ; Jeu lent.  Hélas la règle est brève et imprécise. Elle ne définit pas le jeu lent, ne donne aucune indication de valeur à l’adverbe indûment et renvoie la responsabilité d’introduire des précisions au Comité d’organisation d’une épreuve.
Mais elle fixe des pénalités :
– en match play : perte du trou
– en stocke play : deux coups de pénalité
– en compétition contre bogey et contre par, il faut regarder dans la règle 32 pour les sanctions : déduction d’un trou du résultat total (règle 32-1-a note 1) , puis disqualification pour violation répétée (règle 32-2-a).
– en compétition Stableford, c’est aussi dans la règle 32 : déduction de 2 points au total des points du tour (règle 32-1-b note 2), puis disqualification pour violation répétée (règle 32-2-a).
Dans 2 notes la règle 6-7 précise deux choses :
– note 1 : si un joueur retarde indûment le jeu entre deux trous (entre la fin du 6 et le départ du 7 par exemple), la pénalité s’applique sur le trou qui suit (le trou 7 dans notre exemple). Sauf pour les compétitions contre bogey, contre par et Stableford ou la règle 32 s’applique.
– note 2 : la règle donne au Comité d’organisation la possibilité «  d’instaurer des directives sur la cadence de jeu comportant les délais maximaux autorisés pour terminer un tour conventionnel, un trou ou un coup. »
Et autorise le Comité à modifier les pénalités dans les limites suivantes :
– en match play : 1
re infraction perte du trou ; 2e infraction perte du trou, infraction ultérieure disqualification.
– en stocke play : 1
re infraction 1 coup ; 2e infraction 2 coups, infraction ultérieure disqualification.
Que dit l’étiquette
Marcher d’un bon pas
Au début du livre des règles la Section 1 défini l’étiquette, un ensemble de règles de bonne conduite qui n’ont pas un caractère contraignant mais dont le non respect fait passer le contrevenant pour un goujat ! C’est l’esprit du golf !
Dans le paragraphe «  cadence de jeu »  il est demandé trois choses :
  • Jouer à une bonne cadence et la maintenir, en conservant l’intervalle avec la partie précédente. Si ce n’est pas possible il conviendra de laisser passer la partie qui suit le moment venu (La partie qui suit peut-être de 1, 2, 3 ou 4 joueurs).
  • Être prêt à jouer sans délai à son tour et en fin de trou quitter le green rapidement.
  • Jouer une balle provisoirepour gagner du temps si un joueur craint que sa balle ne soit perdue en dehors d’un obstacle d’eau, ou risque de se trouver hors limites. Et pendant une recherche de balle, laisser passer la partie suivante pour ne pas la retarder.
Que dit l’usage ?
L’usage introduit un concept qui n’est pas dans les règles : le hors position .
Un groupe de joueurs est dit hors position à n’importe quel moment s’il a simultanément :
– 
perdu l’intervalle de départ qui le sépare de la partie précédente
– et si son temps cumulé dépasse le temps imparti pour le nombre de trous joués.
Et l’usage fixe le temps imparti pour chaque type de trou pour un groupe de 3 joueurs :
– 11 minutes pour un par 3
– 14 minutes pour un par 4
– 17 minutes pour un par 5
– et ajouter le temps de marche entre chaque trou.
Aux USA un groupe hors position peut se voir demander de sauter un trou pour rattraper son retard et peut-être expulsé du parcours si vraiment rien n’y fait !
En France au pire, l’intendant du golf vient demander d’accélérer le jeu.
Que dit le bon sens ?
 Avant toute chose adopter la devise suivante:
Toujours avoir la partie précédente en vue !
Sur le départ
  • Les joueurs les plus courts tapent les premiers.
  • Le premier prêt joue, même avant le joueur qui a l’honneur.
  • Regarder la balle de ses partenaires afin de leur indiquer la position.
  • Jouer dès que la partie précédente est hors de portée.
En compétition officielle il est de bon ton de respecter l’ordre de jeu et de donner l’honneur au joueur (stroke play) ou au camp (match play) ayant fait le meilleur score au trou précédent. Notons toutefois qu’aussi bien en match play qu’en stroke play les règles 10-1 et 10-2 précisent bien qu’aucune pénalité n’est applicable pour « jeu hors tour » sauf s’il y a eu entente entre les joueurs pour favoriser l’un d’entre eux. En match play l’adversaire peut tout au plus demander que le coup joué hors tour soit annulé et rejoué selon le bon ordre.
Sur le parcours
  • Marcher rapidement entre les coups.
  • Sélectionner un club et être prêt à jouer immédiatement lorsque c’est notre tour.
  • Au bout de 2 minutes de recherche d’une balle égarée, laisser passer la partie suivante, si elle est juste derrière.
Dans les bunkers
  • Avant de descendre dans le bunker prendre un râteau et le poser à portée immédiate.
  • Jouer sans attendre.
  • Ratisser le sable en marchant à reculons
Sur le green
  • Avant d’aller putter, laisser chariot ou sac du côté du départ suivant.
  • Putts courts: finir au lieu de marquer et d’attendre (sauf en match play).
  • Si « donné » ne pas jouer, ramasser tout de suite.
  • Etudier sa ligne de putt discrètementpendant que les autres puttent.
  • Marquer les scores sur le départ suivant, pas sur le green, ni près du green.
Partout
Ne pas perdre tous ses moyens !
Enfin, si vraiment la partie qui nous précède aiguise particulièrement nos nerfs :
– pratiquer quelques respirations abdominales ;
– pratiquer la marche en pleine conscience ;
se souvenir que le golf n’est qu’un jeu.
Mais surtout éviter la colère et toute poussée d’adrénaline qui ne peut que faire des dégâts sur notre golf.
 

7 astuces pour combattre le jeu lent

1ère Résolution 2016

Une belle approche et la balle qui s'enfonce sur le green:

 

C'est un "pitch".

 

Découvrez nos conseils à prendre en compte pour le relever.

Les pitchs sont l'une des causes principales de la dégradation des greens. En effet, la balle écrase la surface du green, l'eau ne va pas s'infiltrer et l'humidité va rester en surface. Il est très important de relever ses greens mais aussi ceux que l'on trouve sur son chemin.  

Comment relever son pitch ?

Le mieux est d'utiliser un relève pitch (et non "bricoler" avec son putter) que tout golfeur doit posséder dans son sac. Ce petit accessoire est indispensable, que l'on soit débutant ou joueur confirmé. Il permet de relever simplement le trou ou l'impact formé par la balle lorsqu'elle arrive sur le green. Le relève pitch permet de "réparer" le trou et d'aplanir le green pour lui rendre son aspect d'origine et éviter la détérioration du gazon. 
Pour voir la vidéo, clique ici :       http://​dai.​ly/​x4adnp

2ème Résolution 2016

Le soir du réveillon, alors que pour 2016, tu construisais des châteaux en Espagne, tu t'es mis à rêver que, pour toi, le golf était devenu simple :
   -   Tes drives étaient SUPER, ton swing était même élégant
   -   Tu n'allais plus dans les chachis, 
   -   Plus aucun pitches non réparés sur les greens (chouette)
   -   Tu allais quelquefois dans les bunkers, mais, pas grave, tes sorties étaient citées en exemple . . . 
Bref, t'avais "tout compris"...
Dès lundi dernier le 4 janvier,  tu es venu vérifier tout ça.
   -   Ok, pas de problème, un beau drive mais un peu sur la gauche, en fait, ... droit dans le bunker.
   -   Tu arrives, confiant, et là, Aie..., la balle bien logée dans une marque de chaussure fraiche et profonde.
   -    Tu prends malgré tout ton stance et . . .   "Catastrophe"  : ce qui devait arriver arriva.
Je t'ai entendu pester contre ce golfeur malotru qui t'avait précédé dans le bunker.
Pour que ces choses là ne se reproduisent plus, tu m'as demandé de positionner une petite vidéo sur le site

L ' ETIQUETTE


étiquette
Le golf n'est certainement pas la seule discipline sportive où des pratiques incluant le respect de l'autre, des installations, de l'esprit du jeu, viennent compléter les points de règlement purs.
Quiconque aura foulé un green comprendra les notions de respect du terrain si fortes dans le golf,
Quiconque aura assimilé la spécificité du coup de golf qui se produit à partir de l'arrêt, donc dans une situation de vulnérabilité totale aux bruits, ou mouvements intempestifs alentour, comprendra les notions de silence, de calme,
Quiconque gardera à l'esprit les deux notions de respect du terrain et de respect des autres respectera sans difficulté l'Etiquette.
L'Etiquette regroupe toutes les règles de comportement qu’un vrai joueur respecte.
Elles figurent en préambule des Règles de Golf et sont caractérisées par le fait qu’elles n’entraînent pas de pénalité quand elles ne sont pas respectées : c’est d’ailleurs ce qui devrait les rendre plus présentes et plus fortes car elles résument le "savoir-vivre" du golf : le respect des autres joueurs et du terrain.
 
Le jeu repose sur l'honnêteté du joueur,
tant en ce qui concerne le respect des autres que l'observation des règles.
Tous les joueurs doivent en toute circonstance se conduire avec Discipline, Courtoisie, Sportivité et Politesse quel que puisse être leur état d'esprit de compétiteur.
Il est donc indispensable de :
- Ratisser en quittant les bunkers.
- Replacer les divots.
- Relever les pitchs sur les greens.
- Ne pas retarder le jeu.
- Avoir une tenue vestimentaire conforme à l'excellence de notre jeu.
- Etc . . .
 
Tenue vestimentaire.
Nous montrons l'exemple aux enfants, nous leurs apprenons l'étiquette, mais n'oublions pas la tenue vestimentaire. " Les gravures anciennes montrent des hommes en veste et cravate, des femmes en robe longue... Aujourd'hui, ne nous privons pas de la mode sportive et confortable, mais de grâce,faisons comme les pays anglo-saxons qui proscrivent "jeans et tee-shirts"..."
Sylvie Fourré
Le début de l'année golfique est le moment idéal pour les bonnes résolutions.
 

Les Origines du Golf


Origines

Dans de nombreux jeux dont les noms variaient selon les régions et les pays on frappait un objet rond à l’aide d’un bâton ou d’une canne : la paganica, la crosse, la chole ou le mail apparaissent aujourd’hui comme les ancêtres possibles de ce qui deviendra le golf.
Une miniature d’un livre français de 1244 illustre un jeu dont le mouvement s’apparente à celui du golf et la première mention manuscrite du mot «colf» apparaît en Hollande en 1297. Quelques années plus tard un vitrail éclairant la Cathédrale de Gloucester et un bas-relief polychrome d’une chapelle bretonne détaillent des personnages qui lancent une balle au moyen d’un «club». Mais comme l’histoire ne peut encore révéler qui a imaginé le trou, les racines du golf restent obscures et mystérieuses... Même si les origines françaises sont maintenant privilégiées.
Ce qui est manifeste c’est que le golf va se fixer en Écosse pendant plusieurs siècles : en 1457, un acte du parlement écossais condamne la pratique du «gowf» parce qu’il nuit à l’entraînement militaire des archers. Après plusieurs interdictions puis un agrément royal, l’Honourable Company of Edinburgh Golfers édicte, en 1744, les premières règles du jeu, fortement inspirées des Règles du Jeu de Mail publiées trente-sept ans plus tôt en France et le jeu devient un sport.
Au XIXe siècle, l’invention de la tondeuse à gazon et l’apparition de la balle en gutta-percha accélèrent le développement du golf. Comme la mode est à l’anglomanie et que les ÉtatsUnis «se prennent au jeu», le golf s’exporte de l’Écosse, trouve une nouvelle respiration et devient un sport universel.
En 1856, quelques résidents britanniques inaugurent à Pau le premier parcours du continent européen. Naissent ensuite les greens de Biarritz, Dinard, Cannes, Dieppe, Compiègne... Le premier Open de France se déroule en 1906 et l’Union des Golfs de France est constituée en 1912. Aujourd’hui, on dénombre plus de sept cents équipements affiliés à la Fédération française de golf et plus de 420 000 licenciés.